Interview avec Fériel Berraies : sophrologue spécialisée en périnatalité


Coucou (future) maman et (futur) papa !

Le stress durant la grossesse modifie les émotions de la maman. Un travail est alors nécessaire pour atténuer ce stress. J’ai demandé à Fériel Berraies, sophrologue spécialisée en périnatalité, de répondre à des questions sur le sujet, nous prodiguant des conseils.

 

Interview avec Fériel Berraies, parlant de stress chez la (future) maman Click To Tweet

La périnatalité va de la conception de bébé aux jours après la naissance

Monpremierbebe.fr : Pourriez-vous vous présenter à nos lectrices ?
Fériel Berraies : J’ai plusieurs casquettes. Ancienne diplomate tunisienne, je suis chercheur en Sciences Sociales avec un intérêt particulier pour les traumas de guerre et l’embrigadement de l’enfance sur les terrains de conflits armés (j’ai écrit deux ouvrages à ce sujet en 2015). Je suis très investie dans les problématiques des minorités et les souffrances psychologiques qui en découlent en Europe et en Afrique. Je suis également journaliste activiste et j’ai été primée en 2015 par un Prix Continental pour l’ensemble de mon travail en vue de défendre les femmes et les enfants d’Afrique (incluant les femmes arabes). Puis, suite à une reconversion, je suis depuis 4 ans immergée dans les médecines douces. Mais je continue mon activisme en y associant aussi la prise en charge par les thérapies brèves issues des médecines douces. J’ai 4 casquettes : sophrologue avec 7 spécialisations dont celle de la périnatalité (enfance, sexualité, personnes âgées, adolescence et entreprise), praticienne en Hypnose Ericksonienne (je travaille beaucoup les traumas, les addictions, les recadrages de comportements). J’ai un côté aussi plus orienté vers l’éducation à la santé selon des méthodes naturelles. Je suis réflexologue plantaire et faciale formée à la méthode vietnamienne. Ma formation en naturopathie se poursuit avec un focus sur la nutrition, la phytothérapie pour se soigner avec les plantes, l’aromathérapie, les Fleurs de Bach. Ce sont des élixirs de fleurs que l’on utilise pour la gestion des émotions. Cela me confère une vision globale du bien-être de mes patients que j’accompagne. Ils se reconnectent à leurs ressources naturelles, par le biais de moyens « naturels ». Enfin, Milton Erickson disait nous avons tous la capacité de « mener une bonne vie » !

 

Monpremierbebe.fr : Vous êtes sophrologue spécialisée dans la périnatalité, qu’est-ce que la périnatalité pour l’expliquer à nos lectrices ?
Fériel Berraies : Au sens psychologique, la périnatalité s’étend de la conception à la deuxième année de l’enfant. Au sens pédiatrique du terme c’est-à-dire au sens de la viabilité du fœtus, c’est la période comprise entre la 28e semaine d’aménorrhée et le 8e jour suivant la naissance de l’enfant. Plus largement, la période périnatale recouvre les temps de conception, de grossesse, d’accouchement et les premiers jours avec le nouveau-né.

 

Monpremierbebe.fr : Pourquoi avoir fait ce choix de spécialisation ?
Fériel Berraies : Parce que j’ai vécu une grossesse gémellaire à risques et j’ai eu pas de mal de complications post partum. Durant toute ma période de grossesse, j’ai aussi vécu dans l’isolement. J’ai compris plus tard, l’importance d’être accompagnée et rassurée. Les femmes qui attendent un enfant sont la plupart du temps très fragilisées. Elles n’ont pas l’écoute nécessaire, sauf les rendez-vous médicaux, les préparations aux méthodes de l’accouchement. Beaucoup d’entre elles stressent, angoissent et souffrent. En prime elles culpabilisent car elles se disent qu’elles sont incapables de vivre normalement cette période de leur vie. La sophrologie apporte justement cette écoute et cet accompagnement en donnant des outils concrets.

Les changements de la grossesse exacerbent les émotions

Monpremierbebe.fr : Durant la grossesse, le stress accompagne très souvent (trop souvent !) les mamans bien que cela soit mauvais, comment expliquer cela ?
Fériel Berraies : La grossesse, l’accouchement et le post partum sollicitent la femme dans sa globalité. Ils génèrent de grandes modifications physiques et physiologiques, mais aussi des changements psychologiques importants. Tous ces changements exacerbent les émotions de la femme qui devient alors hyper émotive. Des troubles qui ont des origines différentes selon les périodes et qui sont attribués aux bouleversements hormonaux vécus durant la grossesse et dans les quelques jours qui suivent.

 

Monpremierbebe.fr : Quelles conséquences a le stress sur la maman mais aussi sur bébé ?
Fériel Berraies : Le stress peut venir s’ajouter à la fatigue, au manque de vitalité et à tous ces troubles physiologiques. Ces derniers viennent alourdir la balance et miner le moral de la future maman. Cela peut peser lourd, car si la maman ne se prend pas en charge, elle risque de venir « épuisée » à l’accouchement. Elle sera démotivée et n’investira pas son accouchement et son rôle de future mère. Le stress favorise le risque d’une grossesse compliquée.

La sophrologie aide les femmes avant et après l’accouchement

Monpremierbebe.fr : En tant que professionnelle, pourriez-vous nous expliquer comment les mamans peuvent-elles faire afin de parvenir à se relaxer ? (techniques, exercices…)
Fériel Berraies : Il est non avisé de donner des exercices généralistes à des femmes enceintes dans un article. Ce sont des séances qui ne s’improvisent pas, qui doivent tenir compte du parcours médical de la femme enceinte. Nous personnalisons nos protocoles en prenant en compte pas mal de paramètres. D’une façon générale je conseillerais d’écouter son corps. Il est important d’apprendre à bien respirer, à ne pas se laisser enfermer dans des croyances limitantes. Il ne faut plus de : « je vais avoir mal », «  je ne sais pas le faire », « je ne suis pas capable » ou « je ne m’aime pas ». C’est important de garder le moral et de rester centrée tout au long du parcours. La future maman se prépare mentalement à l’accouchement par voie basse ou par césarienne. Dans mes exercices de détente, j’insiste sur le relâchement du bas ventre afin de favoriser la détente le jour de l’accouchement. Dans mes visualisations mentales, j’intègre le fœtus afin de favoriser l’intégration de la grossesse et le lien maman-bébé. La sophrologie offre des moyens d’aider les femmes enceintes avant et après leur accouchement. En effet, elles apprennent à lâcher prise, se détendre, retrouver de la vitalité ou un état de bien-être.

 

Monpremierbebe.fr : Petite question à la maman, vous avez vous-même des jumeaux, quels sont les conseils que vous pourriez donner aux (futures) mamans ?
Fériel Berraies :
En premier lieu, faites-vous aider. Moi je n’avais personne, par contre mon époux était très compréhensif et se levait la nuit pour donner le biberon. Il y a l’utilisation de coussins qui m’ont permis de donner le biberon en même temps. Quand l’un des bébés pleure ou que les deux ont faim en même temps, ce n’est pas évident Il faut s’accorder des temps de repos. L’un des membres de la famille peut prendre le relais. Une aide externe peut venir donner un coup de main. Par ailleurs, les grossesses multiples sont tout de même compliquées !

 

Monpremierbebe.fr : Enfin, si nous souhaitons vous consulter, où vous rencontrer ?
Fériel Berraies : Je consulte en cabinet sur Ozoir la Ferriere en Seine et Marne dans le 77. De plus, je me déplace quand la maman est malade, si cela est dans ma région quand c’est en maternité ou dans un centre maternel ou de soins. Egalement, vous pouvez consulter mon site sur www.feriel-berraies-therapeute.com et m’écrire sur fbsophro@gmail.com.

Interview avec Fériel Berraies - sophrologue spécialisée en périnatalité

Merci à Fériel Berraies pour sa disponibilité et d’avoir accepté de répondre aux questions de monpremierbebe.fr.

———————

N’oubliez pas ! Demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *