Sommeil de bébé : pourquoi se réveille-t-il la nuit ?


Pourquoi bébé se réveille-t-il la nuit ?

Coucou (future) maman !

Vive le sommeil ! Bébé fait enfin ses nuits à quasiment 20 mois (j’en profite pour préciser que bébé sera bébé jusqu’à ses 2 ans avant de dire “enfant”). Certains pourront se dire : “Enfinnnnnnnn”. Cependant vers ses 3 mois, Mimi faisait déjà ses nuits avant de décider que c’était plus sympa de se réveiller à 2h puis 4h puis 5h… Alors comme on arrive à enchaîner plusieurs heures de sommeil à la suite, je me suis dit qu’il serait bon d’en parler !

Pourquoi mon bébé se réveille-t-il la nuit ? Cliquez pour tweeter

Un biberon de lait avec “farine” ?

J’ai encore en tête la formule “donne lui un biberon de lait artificiel avec de la farine (Francine peut-être…), tu verras ta fille dormira toute la nuit” . J’ai entendu cette phrase que j’ai de suite jetée à la poubelle. Oui, oui… j’aime me torturer et ne pas faire d’essai sur ma fille alors que cela pourrait m’offrir de belles heures de sommeil. Pour moi c’était “no way” parce qu’un bébé qui se réveille la nuit n’est pas une maladie, n’est pas une chose gravissime. C’était aussi “no way” parce qu’ayant fait le choix d’être maman, je savais à quoi m’attendre alors laisser le temps à bébé de comprendre que la nuit on dort, était pour moi la chose la plus naturelle au monde. De plus, sachant que ma fille n’avait aucun problème médical pouvant l’empêcher de dormir, je me disais “prends ton manque de sommeil en patience”. Par ailleurs, on m’a aussi souvent parlé de donner des repas avec pâtes, riz, pommes de terre le soir : des repas considérés comme riches et bien lourds ou bourratifs. Ma fille n’a pas toujours eu envie, même encore maintenant, d’en manger le soir donc cela n’a pas réellement fonctionné.

Les cycles du sommeil

Les troubles de sommeil chez bébé peuvent se caractériser par des peines à s’endormir mais surtout par des réveils survenant en pleine nuit. Ils peuvent être plusieurs et avoir alors forcément un impact sur le sommeil des parents. Qu’importe l’âge, le sommeil est primordial, indispensable, vitale. Il permet de recharger ses batteries et tous les événements ayant eu lieu dans la journée ont un rôle important à jouer. Pour bébé, le fonctionnement est le même. Comme l’adulte, un bébé a des cycles dans son sommeil, c’est-à dire qu’il y a :

  • la phase d’endormissement : bébé a un sommeil léger et peut se réveiller en cas de bruit ;
  • la phase du sommeil profond puis paradoxal : le corps ne bouge pas mais le cerveau est en plein travail.

Il y a donc plusieurs cycles. Et bébé peut se réveiller au cours de la nuit lorsqu’il passera d’un cycle à l’autre. Il arrive que ma fille pleure quelques minutes au cours de la nuit mais se rendort. Je suppose alors qu’en passant du sommeil paradoxal au sommeil léger elle se réveille puis se recouche seule.

Bébé se réveille, pleure et pleure et pleure…

Pas de mystère votre bébé aura besoin de vous. Il aura besoin d’être rassuré. Peut-être est-il inquiet et appelle donc ses parents en pleurant, en hurlant même ? Il aura alors besoin de vos bras pour se rendormir. Prenant en compte le cycle du sommeil, il faudra faire preuve de patience pour qu’il rejoigne de nouveau Morphée. Il ne veut pas être séparé de vous. Les bébés encore allaités pourront aussi reprendre le sein bien que des médecins vous diront “le sein la nuit, passé un certain âge c’est fini !” : faites comme vous le sentez. Certains parents se sentant complètement dépassés et faisant aussi l’objet des commentaires de la famille voire même d’autres parents qui sont des amis, s’interrogent sur ce qui ne va pas. Malheureusement cela va même jusqu’à vouloir donner des sirops permettant l’endormissement (oui, oui cela existe 🙁 ). Ce recours aux médicaments peut se comprendre devant l’épuisement des parents mais cela est inutile. Je ne sais pas comment ma fille a décidé de ne plus se réveiller la nuit… J’ai tenté d’installer une routine pour sa nuit sachant qu’elle dormait encore jusqu’à présent avec nous :

  • la changer au calme dans notre chambre ;
  • ne pas avoir une chambre trop chauffée en hiver ;
  • ne pas trop la couvrir avec la chaleur faisant son retour ;
  • diminuer le fond sonore ;
  • ne pas manger tard et permettre un coucher tôt.

Sachez qu’une hyperactivité pendant la journée peut avoir des répercussions sur la nuit. C’est pour cela qu’il faut jouer l’apaisement avant le coucher. Prendre le temps de raconter une histoire, de faire un gros câlin.

Une otite par exemple, un nez bouché, des poussées dentaires… peuvent susciter des réveils. On dit aussi que trop dormir la journée peut avoir des impacts sur le sommeil de la nuit. Cela peut s’avérer vrai mais il y a les gros et les petits dormeurs… Assurez-vous aussi qu’il n’a pas un pied ou une main coincé dans les barreaux du lit.

Avoir recours à l'ostéopathe peut effacer certaines tensions qui empêchent bébé de faire ses nuits. Cliquez pour tweeter

Si malgré tout rien ne change, le conseil de maman sera toujours le même, il viendra bien un moment où les nuits seront complètes. Malgré la fatigue, les cernes, le ras-le-bol… Tout passe et quand vous enchaînerez les nuits de sommeil, le souvenir des nuits saccadées sera loin 😉

Et chez vous comment se passent les nuits ? Véritable galère ou sommeil sur les deux oreilles ?

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.