Sécurange vous dit comment choisir votre siège-auto


Sécurange vous dit comment choisir votre siège-auto

Coucou (future) maman et (futur) papa !

Dans la préparation de l’arrivée de bébé, la case siège-auto est incontournable. Mais comment bien choisir le modèle ? Comment ne pas faire d’erreurs ? J’ai été demandé à Sécurange des petits conseils sur le sujet. Vous ne connaissez pas Sécurange ? Excellente occasion pour en savoir plus 😉

Le prix d'un siège-auto peut faire peur mais il faut le voir étalé sur le nombre d’années Click To Tweet

Le premier siège-auto de bébé doit être une coque

Monpremierbebe.fr : Dans un premier temps, pourriez-vous présenter Sécurange ?
Sécurange : Sécurange est né il y a 5 ans d’un blog d’une jeune maman, Marilyne Kairo, qui souhaitait partager ses recherches pour trouver un siège dos route pour son fils. Depuis, Sécurange a grandi. C’est aujourd’hui un site Internet, un blog, une page Facebook, et depuis un peu plus d’un an, une association à but non lucratif a vu le jour. Elle a pour but l’information et le conseil sur le bon choix du siège-auto, la bonne installation de celui-ci dans la voiture. Tout comme  la promotion du dos à la route.

 

Monpremierbebe.fr : Sur le blog monpremierbebe.fr, on discute de toutes les premières fois autour de bébé. Le choix du siège-auto est un premier choix crucial. Quel est le critère qui doit être pris en considération en tout premier lieu ?
Sécurange : Pour choisir son siège-auto, il faut prendre en considération aussi bien le poids, l’âge et la taille de l’enfant. Il y a souvent des sièges homologués par exemple dès 9kg alors que parfois, l’enfant est trop petit pour y être installé. A l’inverse, certains sièges sont homologués jusqu’à 18kg mais l’enfant y est trop grand en taille bien avant. Enfin, un enfant peut avoir le poids et la taille pour un type de siège mais être trop jeune pour y être en sécurité. Il ne faut donc pas se limiter à la lecture des étiquettes. Prendre en considération tous les critères de physiologie de l’enfant est important. Par exemple, contrairement aux idées reçues, le premier siège-auto de bébé doit être une coque. C’est ce qu’il y a de plus adapté à la morphologie des tout petits de part son inclinaison, sa forme, son maintien, la taille des harnais… Même si certains sièges sont aussi homologués naissance, ils sont souvent bien moins adaptés.

La base isofix n’est pas obligatoire

Monpremierbebe.fr : Jusqu’à quel âge peut-on utiliser une coque en voiture ? D’ailleurs quelle est la différence entre cosi et coque ?
Sécurange : Une coque peut être utilisée jusqu’à 13 kg (voir suivant les modèles) ou que le sommet de la tête ne dépasse pas (certains modèles ne sont pas limités en poids mais en taille maximum, par exemple 85cm). Suivant les coques et les gabarits, on est entre 10/15 mois voire plus. La coque est familièrement appelée cosi (à cause de la marque Maxi Cosi) ou encore coquille mais c’est la même chose.

 

Monpremierbebe.fr : Conseillez-vous d’utiliser forcément une base isofix ?
Sécurange : La base isofix n’est pas obligatoire, elle facilite l’installation et évite les erreurs. La coque est le siège-auto qui dénombre le plus d’erreurs d’installation. Mais une coque peut aussi être fixée à la voiture grâce à la ceinture de sécurité 3 points. Tout en respectant bien les passages de ceinture et elle est dans ce cas tout aussi sûre.

Le « rear facing »

Monpremierbebe.fr : Le « rear facing » désigne le fait de placer bébé dos à la route. Cependant, quand bébé ne rentre plus dans la coque, on vient le mettre dans un siège-auto face à la route. Est-ce une habitude très française ? 
Sécurange : Malheureusement oui, même si cela tend à s’améliorer grâce aux informations diffusées aujourd’hui. Il est important de sensibiliser les parents qu’à la sortie de la coque bébé est encore bien trop jeune pour être placé face route. Ses cervicales sont encore très fragiles et non solidifiées et ce jusqu’à 4 ans ! Pour protéger sa nuque d’une trop forte tension qui pourrait provoquer le coup du lapin, le plus sûr est de leur offrir la possibilité de voyager dos à la route. Idéalement 4 ans et à minima 2 ans. Cette position est 5 fois plus sûre, c’est-à-dire qu’elle divise par 5 les risques de blessures graves. Il existe aujourd’hui de nombreux sièges qui permettent un voyage dos route prolongé pour les plus grands, en s’adaptant à chaque voiture et chaque budget.

(rendez-vous sur www.securange.fr/siegesauto-rear-facing)

Monpremierbebe.fr : Pensez-vous que les futurs parents soient assez avertis des précautions à prendre lorsque l’on transporte bébé en voiture ? Je pense notamment au fait d’ôter le manteau de bébé dans la coque… 
Sécurange : L’information arrive de plus en plus aux oreilles des parents, nous le voyons sur la page Facebook qui a fait une envolée impressionnante ces derniers mois. Les parents sont de plus en plus sensibilisés et informent à leur tour leur entourage. Il en est de même pour les professionnels de santé et de la petite enfance. Mais il est certain qu’aucune formation n’est apportée à ce sujet aux jeunes parents ou aux pros. Aujourd’hui, il en va de la démarche personnelle de chacun. Mais petit à petit, on avance !

 

Monpremierbebe.fr : Avoir un petit véhicule peut très vite réduire les choix de sièges-auto ?
Sécurange : Il est vrai qu’il y a certains modèles que vous ne pourrez mettre dans une mini citadine contrairement à un monospace. Cependant, vu le panel de sièges recommandés aujourd’hui, nous trouvons toujours des solutions pour toutes les configurations.

Sièges-auto d’occasion : prudence !

Monpremierbebe.fr : On trouve en vente des sièges-auto d’occasion. Peut-on leur faire entièrement confiance ou faut-il au contraire acheter ces équipements neufs ?
Sécurange : Avec l’occasion le mot d’ordre est prudence ! Il faut s’assurer du passé du siège. Le siège ne doit avoir subi aucun choc. Il faut aussi prendre en considération la durée de vie du siège-auto car comme tout élément de sécurité (casque de vélo ou moto par exemple), le siège-auto a une durée de vie (entre 5 et 10 ans suivant les modèles). Passé un choc de plus de 10km/h, il faut le changer (on parle de choc bien sûr, pas de buter dans un trottoir). Même si à l’oeil nu le siège semble intact, son plastique a pu être déformé, sa structure fragilisée… Il a joué son rôle  une fois mais ne le fera certainement pas deux fois.

 

Monpremierbebe.fr : En France, il y a des packs trio qui sont vendus, incluant une nacelle. Est-il prudent de l’utiliser en voiture ?
Sécurange : A l’heure actuelle, nous préférons déconseiller l’usage de la nacelle en voiture. Installée perpendiculairement à la route, elle ne protège pas aussi bien la nuque de bébé qu’une coque dos à la route. Dos à la route, la coque permet de garder la tête de bébé toujours dans l’axe de sa colonne vertébrale en cas de choc. Et oubliez vos idées reçues sur les problèmes de dos avec une coque :

  • Le dos de bébé est naturellement courbé,
  • La coque n’est pas une poussette mais un siège-auto, avec un usage classique en trajet voiture, pas de soucis,
  • Comme pour tous les passagers, le plus important est de faire des pauses toutes les 2 heures environ pour se dégourdir. Sans en faire un drame si bébé dort 3 heures de suite 😉

L’achat d’un siège-auto : un investissement

Monpremierbebe.fr : En tant que parents, on se fixe souvent un certain budget pour acquérir un siège-auto, que conseillez-vous comme sièges-auto en priorité et qui offrent une excellente qualité  ?
Sécurange : L idéal dans la vie d’un enfant est d’avoir 3 sièges-autos :

  • Une coque sur la première année,
  • Un siège enfant prioritairement dos route jusqu’à 4 ans / 1m05 environ,
  • Un réhausseur à dossier jusqu’à 10/12 ans / 1m50 environ.

Le prix d’un siège peut faire peur comme ça mais il faut le voir étalé sur le nombre d’années. C’est un choix qui s’anticipe et se prépare. Et on trouve tout de même quelques modèles plus abordables que d’autres et des sites qui offrent des facilités de paiement.

Un grand merci à Sécurange pour ses réponses aux questions du blog. N’hésitez pas à visiter le www.securange.fr. Et vous quel modèle avez-vous choisi comme siège-auto ?

———————

N’oubliez pas ! Demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *