Parlons des hormones avec Dr Fatima KHARCHA


Parlons des hormones avec Dr Fatima KHARCHA - monpremierbebe.fr

Coucou (future) maman et (futur) papa !

Les hormones ? On ne cesse de dire qu’elles jouent sur les émotions et qu’elles peuvent facilement nous mettre dans un “bad mood”. Mais qui sont-elles vraiment ? Afin d’y voir plus clair, j’ai posé des questions à une professionnelle de la santé. Merci au Dr Fatima KHARCHA pour sa disponibilité. Maintenant place aux questions, réponses 🙂

Pour aider nos hormones à être à l'état d'équilibre, il faut avoir de bonnes habitudes Cliquez pour tweeter

Monpremierbebe.fr : Dans un premier temps pouvez-vous vous  présenter à mes lecteurs et lectrices ? 

Dr Fatima KHARCHA : Je suis médecin Endocrinologue-Diabétologue, j’ai commencé cette spécialité fin 2010. Cela fait maintenant plus de 10 ans que je suis dans le merveilleux monde des hormones 🙂. J’ai fait toutes mes études en région parisienne. Actuellement je vis sur l’île de La Réunion où j’exerce au CHU de Saint-Denis.

Et oui les hormones agissent partout…

Monpremierbebe.fr : Rentrons dans le vif du sujet… Qu’est-ce qu’une hormone ?

Dr Fatima KHARCHA : Une hormone c’est une protéine chimique sécrétée/fabriquée à un endroit du corps qu’on appelle “glande”. Elle va ensuite circuler dans le sang pour agir à un autre endroit du corps, sur différents organes. Je précise quand on dit chimique ça ne veut pas dire que c’est quelque chose d’artificiel. Cela veut juste dire que c’est un assemblage de composé chimique, de molécules, car vous le savez le monde entier est fait de chimie.

Monpremierbebe.fr : Quel est son rôle ?

Dr Fatima KHARCHA : Ça dépend de l’hormone. Par exemple dans le diabète, l’hormone primordiale c’est l’insuline, fabriquée par le pancréas. Elle va permettre de faire baisser le taux de sucre dans le sang en faisant entrer le sucre dans les cellules comme une petite clé. Les hormones fabriquées par la thyroïde vont agir sur pleins d’organes et pleins de systèmes différents, comme par exemple le système pileux (les poils). Et oui les hormones agissent partout…

Les hormones ont tout un système

Monpremierbebe.fr : Comment peut-on agir sur les hormones ? 

Dr Fatima KHARCHA : Avant tout il faut comprendre que quand on est en “bonne santé” il n’y a pas besoin de chercher à faire quelque chose car le corps humain est naturellement bien fait. Les hormones ont tout un système qui leur permet d’être à l’équilibre permettant ainsi au corps de fonctionner normalement sans qu’on y réfléchisse. Le souci c’est que cet équilibre est fragile, et la santé ça n’est pas que l’absence de maladie, c’est aussi tout un bien-être, un bien-vivre. C’est à dire manger équilibré, bien dormir, faire du sport mais aussi être bien dans sa tête, ne pas s’inquiéter et stresser sans arrêt.

Donc les leviers sont là, pour aider nos hormones à être à l’état d’équilibre, il faut avoir de bonnes habitudes :

    • 1- manger équilibré, des fruits et légumes, de l’eau à volonté, éviter les sodas et les produits transformés qui sont bourrés d’additifs, des produits chimiques artificiels qui vont venir dérégler notre équilibre chimique naturel.
    • 2- faire du sport, car le sport va stimuler le métabolisme et permettre d’éliminer l’excès de sucres (car de nos jours on a beau faire attention, il y a trop de sucre dans notre alimentation). Le sport permet aussi de libérer des endorphines, des protéines chimiques aussi mais qui ne sont pas des hormones car elles n’agissent pas ailleurs que dans le cerveau. Ce sont des sortes de neurotransmetteurs, elles agissent sur des zones du cerveau qui nous procurent une sensation de bien-être, de joie. Et je vous l’ai dit au début, il est important d’être dans un bon état d’esprit pour garder l’équilibre de sa santé.
    • 3- bien dormir, ne pas être en privation de sommeil, car beaucoup d’hormones sont sécrétées à certains moments de la journée et de la nuit et si on a un cycle irrégulier, on va perturber leur fabrication, leur cycle.
    • 4- être bien mentalement, c’est à dire éviter le stress psychologique, apprendre à gérer ses émotions. Les grandes anxiétés, les grandes colères vont provoquer des pics de sécrétion hormonale. Par exemple, quand on s’énerve on sécrète du cortisol et de l’adrénaline. Le cortisol va entrainer une libération de sucre dans le sang et stimuler les molécules de l’inflammation, quant à l’adrénaline elle va accélérer le rythme cardiaque entre autres.

Bref vous l’aurez compris il y a plein d’effet sur notre corps. C’est pourquoi je conseille souvent à mes patients qui ont des dérèglements hormonaux de travailler sur soi pour être bien. Ça peut passer par de la médiation, du yoga, de la lecture, de la peinture ou tout simplement des balades en forêt. Il faut trouver des activités qui vous font vous sentir bien, serein.

Il y a des dérèglements hormonaux naturels

Monpremierbebe.fr : Dans le cadre de la grossesse, pourquoi dit-on que les hormones peuvent changer l’humeur ?

Dr Fatima KHARCHA : Alors le mécanisme n’est pas très clair, ni reproductible. Chaque femme va vivre sa grossesse différemment et chaque grossesse est différente de la précédente. Mais si je devais expliquer ça brièvement, il faut comprendre que pendant la grossesse, il y a des dérèglements hormonaux naturels, nécessaires à la progression de la grossesse, par exemple les ovaires de la femme vont sécréter beaucoup plus d’œstrogènes. Le placenta qui est là pour nourrir le fœtus va aussi sécréter une hormone : l’HCG (de l’anglais : human chorionic gonadotropin) qui ressemble aux hormones thyroïdiennes. 

Cette “explosion” d’hormones va venir interférer avec les récepteurs des neurotransmetteurs comme la dopamine, la sérotonine, qui sont des protéines chimiques qui transmettent des signaux d’un neurone à l’autre. Selon les configurations de ces protéines sur les récepteurs, on suractive un signal positif ou on empêche la transmission d’un signal positif. C’est ce qui va nous faire sentir euphorique ou triste, mais comme tous les signaux sont allumés un peu partout dans le cerveau, les émotions sont amplifiées et l’humeur changeante.

Monpremierbebe.fr :  Et en post accouchement, quels sont leurs impacts ?

Dr Fatima KHARCHA : En post accouchement (post-partum) il va y avoir une chute du taux d’œstrogènes, cette hormone indispensable pour donner la vie, fournissait beaucoup d’énergie à la femme donc la chute brutale de cette hormone va entrainer une fatigue intense souvent à partir du 3ème jour après l’accouchement.

Je dis à partir du 3eme jour car souvent juste après l’accouchement, les efforts de l’accouchement et le miracle d’avoir réussi à donner vie font libérer beaucoup d’adrénaline par nos glandes surrénales. Cette hormone très énergisante nous donne un coup de boost après 9 mois de grossesse pour pouvoir accueillir et nourrir le bébé.

Et en parlant de nourrir, après l’accouchement on a un pic de prolactine, l’hormone de la lactation qui permet aux glandes mammaires de fabriquer du lait. Donc vous le voyez, le corps est très bien fait et quand on laisse faire la nature cela se passe plutôt bien 🙂

Les hormones jouent sur l’allaitement

Monpremierbebe.fr : L’allaitement joue-t-il aussi sur les hormones ou inversement ?

Dr Fatima KHARCHA : Je viens d’en parler, ce sont les hormones qui jouent sur l’allaitement, la prolactine notamment qui est sécrétée par l’hypophyse, une petite glande au milieu du cerveau qui est le chef d’orchestre de plusieurs autres hormones comme la TSH, l’hormone de croissance… Depuis le début je parle de l’importance de notre état psychologique qui peut perturber nos hormones, on comprend ici pourquoi quand on est trop fatiguée ou trop stressée, on a des difficultés à allaiter.

Donc un conseil, et ça sera le mot de la fin, la plupart du temps, il vous suffit juste de rester zen et tout se passera bien 😉

———————

N’oubliez pas ! Demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.