Etre zen en laissant bébé à garder la première fois


Etre zen en laissant bébé à garder la première fois
Coucou (future) maman
Quoi ? Quitter mon bébé quelques heures et la laisser à garder ? Une situation qui me donnait la chair de poule rien que d’y penser. Je n’avais nullement envie de me séparer d’elle… même un peu ! Mais comme certains instants de la vie font qu’on ne peut faire autrement, il a pourtant fallu passer par là. Et il n’y avait pas de quoi en faire tout un fromage (ou presque 😉 ).
Etre confiante en faisant garder bébé : tout noter et tout préparer Click To Tweet

La première fois avec papa et tata : peut mieux faire

Quelques semaines après l’accouchement, j’avais un rendez-vous médical. Ne voulant pas emmener Mimi avec moi, j’ai profité de la venue de ma soeur en région parisienne afin qu’elle soit la nounou. En partant, bébé dormait à poings fermés. J’avait tiré mon lait et ma soeur, en super tata, a pris soin de me rassurer : « tout se passera bien, t’iiiiiinquiète » . Une fois de retour, j’apprends que Mimi n’a pas voulu du biberon et a pleuré. Fatiguée des pleurs, elle s’est endormie. Pauvre poulette 🙁 Elle est aussi restée avec papa pendant les séances de rééducation du périnée. Petite erreur en ne tirant pas mon lait pour le premier rendez-vous et bébé était inconsolable. Quel sourire sur son visage une fois mise au sein en rentrant 😉 Ces deux situations n’étaient pas top par manque de précaution, je n’avais jamais testé le biberon avec Mimi. Et surtout, je n’avais pas le réflexe de tirer mon lait ! Les fois suivantes ont été meilleures avec des ajustements 😉

La première fois avec une amie et à la crèche : top !

Un jour, le Pôle Emploi m’a dit « Madame, vous allez assister à des ateliers de formation » . Mais comment fait-on sans personne pour garder bébé ? On se débrouille en trouvant une copine de confiance qui m’aidera. Heureusement, solution a été trouvée. La première fois chez mon amie a été un lot de recommandations en ayant d’ailleurs pris soin d’emmener tous les jouets de la maison. On se rassure comme on peut… Mimi a trouvé sur place un autre bébé de son âge quasiment. Et mon amie était si… rassurante ! Puis, quelques mois plus tard, j’ai eu une place en crèche. On se dit que le contact avec d’autres bébés ne peut qu’être bénéfique, pourtant il y a ce petit quelque chose. Comment sera-t-elle consolée si elle pleure ? Lors de l’adaptation, des questions nous ont été posées sur les habitudes, les repas, le sommeil. Le stress a finalement disparu, voyant Mimi à l’aise. Aujourd’hui, lorsque je la dépose à la crèche et qu’elle pleure, je peux toujours appeler (on me le précise) pour prendre des nouvelles. Et je peux la confier à mon amie les yeux fermés.

Mes conseils : le premier est de ne pas stresser

Les expériences des premiers mois m’ont forcément aidée à mieux appréhender les fois où je devais laisser Mimi à garder. Il est certain que la séparation ne peut qu’être difficile. Alors pour ne pas être préoccupée pendant mes absences, j’ai fait en sorte de tout préparer pour être sereine. Même si cela peut être vu comme de l’inquiétude, au moins je suis rassurée d’avoir fait ce que je pensais utile. Quoi faire alors quand on laisse bébé une première fois ?
  • noter ce qui est nécessaire pour l’organisation : les heures des biberons, des repas, des siestes…
  • tirer son lait pour le laisser si bébé est allaité
  • tout préparer la veille pour se sentir opérationnelle le jour J surtout si bébé n’est pas gardé à la maison
  • parler à bébé pour lui préciser que certes maman sera absente mais elle reviendra très vite
  • faire confiance à la personne qui gardera bébé
  • prévenir que vous appellerez ou enverrez des sms souvent

 

Laisser bébé à garder la première fois voire même les fois suivantes n’est pas chose facile, je vous l’accorde. Pour moi c’était un déchirement, une tempête de pleurs (et oui !). Pourtant j’ai fait avec les impératifs tout en cherchant le meilleur pour Mimi. Aujourd’hui je suis rassurée en la voyant à l’aise à la crèche, en famille quand je ne suis pas là… Mes craintes sont toujours là mais moins fortes. Et chez vous alors, comment tout ça s’est passé ou se passe actuellement ? Enceinte, appréhendez-vous cet instant ?

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *