Lettre à toi, nouvelle maman : Bébé est là, tu seras super avec lui !


Lettre à toi, nouvelle maman : Bébé est là, tu seras super avec lui !

Coucou maman !

Pour l’occasion, je vais te tutoyer. Je voulais t’écrire pour t’encourager et te donner de la force. A l’heure actuelle, tu dois peut-être avoir un tas de doutes et ne pas avoir confiance en toi. Bébé est face à toi, tu le regardes dormir. Les journées sont difficiles. Bébé pleure constamment et tu ne sais plus quoi faire. Les gens autour de toi et surtout ta famille, même ta mère ou ta belle-mère, ne cessent de te dire que tu allaites et que ton lait n’est pas assez nourrissant. Tu refuses de donner la tétine à bébé et on te reproche cela. On te conseille, bien que cela s’apparente plutôt à du harcèlement, de choisir du lait en poudre. Et toi en tant que mère tu ne sais plus quoi faire. Faut-il les écouter ou alors faire abstraction ?

Pourquoi nous a-t-on caché la vérité ?

Pendant la grossesse, on ne nous dit pas assez qu’on peut très probablement traverser des doutes. On peut se retrouver avec des proches prenant trop de place et se permettant des jugements. On ne nous dit pas assez qu’il faut être courageuse mais surtout avoir confiance en soi. On ne nous dit pas qu’on peut se retrouver à pleurer pour aucune raison, voulant presque prendre ses jambes à son cou. On ne nous dit pas que le babyblues peut durer et se transformer en dépression post-partum. On ne nous dit pas qu’on peut même se demander si avoir un enfant n’était pas une erreur. On ne nous dit pas que l’allaitement peut être difficile à mettre en route. On ne nous dit pas qu’on peut vouloir dormir toute une nuit comme avant car les nuits sont devenues si courtes. On ne nous dit pas qu’on peut parfois regarder son bébé en trouvant que c’est un inconnu et qu’on doit apprendre de lui, même apprendre à l’aimer. On ne nous dit pas qu’on se mettra à courir après les minutes pour prendre une simple douche ou simplement manger un bout. La liste est longue encore. Et quand on vient d’être maman on en découvre tous les détails !

Tu sais maman, avec du recul, je sais que j'ai été complètement dépassée au début. Click To Tweet

Me concernant, au fil des mois, étant plus à l’aise avec bébé, j’ai cru que mes premiers mois si difficiles étaient le fruit d’une autre vie. Comme si cela n’avait jamais eu lieu. Cela m’a prouvé que j’avais réussi à surmonter cette période. On y arrive ! Et beaucoup de mamans passent par là. C’est vrai que ce sont des souvenirs douloureux dont on n’a pas du tout envie de reparler. Césarienne, fatigue, déprime, envie de rester seulement à la maison, nullement envie de voir du monde, les yeux rivés sur la prise de poids de bébé mais aussi sur ces kilos de grossesse… De quoi même te demander si tu as envie d’être à nouveau maman…

Et puis ça ira mieux !

Cependant après avoir passé ces mois difficiles dans le rôle de maman, quand tu te verras te promener en binôme avec bébé ou alors en trio avec la présence de papa, tu relativiseras. Et quand tu relativiseras tu auras envie de sourire. Au fil des mois, tu gagneras en confiance. Tu feras des choix pour ton bébé. Tu deviendras à l’aise. Mais il faut du temps. Tout ne se fait pas du jour au lendemain. Etre mère est l’expérience la plus merveilleuse au monde. Il arrivera un moment où bébé fera ses nuits, où il voudra être autonome sur son tapis d’éveil… Avant qu’il ne se mette à filer en courant lorsqu’il saura marcher. Le temps passe si vite finalement.

Tu sais, aujourd’hui ma fille a 17 mois. Elle marche, court, veut manger seule, vide mes sacs de courses, crie, fait de longues siestes… Il est loin le temps où je la regardais dormir dans son lit en priant pour qu’elle puisse me laisser dormir également. Je suis mompreneur et bébé est avec moi la journée. Alors les jours sont bien mouvementés et dynamiques.  J’apprécie de plus en plus mon rôle de maman. On a déjà pris l’avion pour voyager vers le Maroc. On prend très régulièrement le TGV. On fait les courses ensemble, on va voir les canards au parc… Alors quand je regarde derrière moi : ces nuits blanches, ce babyblues, ce sentiment de solitude, la peur de mal faire, je me dis que j’aurais aimé recevoir ces mêmes conseils que je te donne. Cela m’aurait poussée à être positive dés le départ. Et parce que je réussis à tirer du positif de mon expérience de maman, j’ai créé ce blog. Alors, je voulais t’envoyer des ondes positives et te soutenir. Tu vis ce que d’autres mamans ont vécu ou vivent encore à l’heure actuelle.

Sois forte, bébé est là et tu seras une super maman ! Click To Tweet

N’hésite surtout pas à laisser un commentaire ou à m’écrire sur contact@monpremierbebe.fr !

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaire sur “Lettre à toi, nouvelle maman : Bébé est là, tu seras super avec lui !

  1. Stefania le a écrit:

    Merci beaucoup
    Je vis cela pour le moment vraiment pas évident

    • Siham le a écrit:

      Coucou Stefania !

      C’est une période que beaucoup de mamans traversent.
      On peut penser à tort que personne ne pourrait nous comprendre.
      Voilà pourquoi il était important pour moi d’en parler.
      Et surtout parce qu’après cette sorte de tempête, vient le beau temps.
      Il faut s’accrocher, relativiser, se dire que ça ira mieux bientôt et discuter.
      Alors surtout n’hésite pas à me contacter sur contact@monpremierbebe.fr si le besoin se fait sentir.
      Ma loulette a 18 mois bientôt et je saurai être une oreille attentive 😉

      Bonne soirée à toi
      Bon courage
      Prends confiance car tu es une maman géniale !

      Siham

  2. Oh merci de ce bel article !!
    Tes conseils et encouragements me sont précieux car je vis plein de situations de doutes que tu as décrites… Alors merci, je sais qu’il va y avoir tellement de belles choses derrière que ça me fait tenir au quotidien parce que non, ce n’est pas facile mais on n’ose pas toujours le dire…
    Des bisous.

    • Siham le a écrit:

      Coucou Little Mum Sunshine !

      Exactement, il faut se dire que les belles choses arriveront derrière.
      Cependant l’instant présent doit aussi se vivre car chaque mois ne se vit qu’une fois et bébé grandit bien vite 😉
      J’ai l’impression que les premiers mois si difficiles sont des épisodes d’une autre vie !
      Et ce sont aussi de beaux moments à vivre car bébé commence à s’éveiller doucement…

      Je te rejoins sur le fait qu’on n’ose pas forcément en parler. Peur des jugements, des réactions mais aussi cette présence pesante : la culpabilité… Cela ne fait pas de nous (je m’inclus dans le lot 😉 ) de mauvaises mamans bien au contraire… On se sent préoccupées par ce rôle de maman. Qui a dit qu’être maman était chose facile quand on découvre cela pour la première fois ? Et même des mamans ayant plusieurs enfants ont indiqué qu’il fallait souvent tout réapprendre ou tout changer dans la manière de faire…
      Alors on prend confiance, on teste, on tente, on se rattrape, on s’adapte, on s’habitue…

      La discussion fait aussi beaucoup de bien. C’est vrai, encore faut-il trouver oreille attentive qui écoutera sans juger. On préconise alors d’en parler à son médecin… Mais les mamans ayant aussi vécu ça ça aide beaucoup. Alors n’hésite pas 😉

      Sereinement mamans

      Siham

  3. Julie le a écrit:

    Bonjour,

    Moi aussi je vis cela d’autant plus que l’allaitement ne se passe pas au top pour le moment, c’est un peu dur de persévérer d’autant plus que je ne suis pas du genre à avoir confiance en moi.

    Merci de montrer qu’on n’est pas seule dans ce cas.

    Julie.

    • Siham le a écrit:

      Coucou Julie !

      Merci pour ton message.
      Il est bon d’en parler parce que le rôle de maman n’est pas chose facile et surtout les débuts.
      Tu veux allaiter et je te dis BRAVO ! Cela demande persévérance, abnégation et détermination.
      Si des personnes se permettent de porter des jugements négatifs autour il faut savoir faire abstraction…
      Que se passe-t-il avec ton allaitement précisément (si je peux me permettre…). Tu peux me répondre sur mon mail contact@monpremierbebe.fr ! As-tu pu discuter avec une conseillère en lactation ? La Leche League ?…

      Je me permets de te livrer mon expérience :

      Tu sais ma fille est née à 2kgs900. Puis elle a perdu du poids comme la plupart des bébés d’ailleurs.
      Née un mardi, puis repesée le vendredi par la pédiatre on me disait que ma fille ne prenait pas de poids mais en perdait encore.
      Désarroi, tristesse, incompréhension… On me disait que ma montée de lait était faite et que “les autoroutes de l’allaitement étaient ouvertes”. Moi qui ne voulait pas donner de LA à ma fille j’ai donné un petit biberon d’une marque que tout le monde connaît et que les maternités possèdent en stock. La fatigue avait pris le dessus…
      J’étais mal… de faire mal. Pleurs, tristesse (encore !!!).
      On m’avait indiqué que je sortirai si ma fille prenait du poids.
      Samedi matin en la pesant, elle avait un poids stable et ouf, on sortait (j’avais eu une césarienne je précise).

      Cependant en sortant on m’a indiqué de donner du LA à ma fille. Sauf que je ne suis pas allée acheter de lait.
      Pour moi, il fallait que je prenne le temps (pas un an mais quelques jours au moins) pour m’habituer et faire bien. Et surtout ma mère était là pour me soutenir dans mon “combat”. Ce n’était pas facile tous les jours. Les premiers temps une sage-femme venait à la maison, me rassurant que des choses avaient été mal faites à la maternité. On aurait dû prendre le temps et non imposer ce LA.

      Pendant quelques jours bébé n’a pris que quelques grammes d’un jour à l’autre. Les rendez-vous à la PMI m’angoissaient tellement. J’étais à l’écoute de bébé n’hésitant pas à la mettre le plus au sein possible, à la réveiller quand elle s’endormait au sein, à lui donner les deux seins… Puis un jour, je ne sais pas pourquoi et comment, en revenant de la PMI, ma fille s’est mise à téter et du lait débordait de sa bouche. Comme si elle avait compris comment cela fonctionnait. Elle n’avait ni frein ou autre problème comme me le disait la PMI. Bébé était mise au sein correctement et ma montée de lait faite… Mais bébé semblait avoir tout simplement compris le fonctionnement, sinon je n’ai pas d’autre réponse… A partir de là, on a eu des prises de 100 grammes en deux jours… A 18 mois quasiment elle fait 10 kgs. Elle a son rythme… et est toujours allaitée 😉 Je n’ai pas débuté fort et j’ai tenté de m’accrocher sachant que c’était le meilleur pour elle.

      A chacune son histoire mais lorsque certaines ont une belle fin cela donne de l’espoir !
      N’hésite pas à m’écrire surtout 😉

      Sereinement maman
      Siham

  4. New mum le a écrit:

    Bonsoir, que ca fait du bien de lire cet article!moi qui suis en plein dans les premiers mois,ya des jours ou je relativises et d autres ou la fatigue le manque de dodo prennent le dessus.mais souvent je repenses aux premieres et dures semaines: angoisse fatigue doutes craquage de nerf,babyblues +++ et maintenant ma petite commence a s eveiller peu a peu et c juste un emerveillement que d etre aux premieres loges !oui c dur d etre maman et personne ne nous previent mais c comme ca que chacune apprend avec son bebe et chaque relation mere enfant est unique

    • Siham le a écrit:

      Coucou !
      Je retiens un message positif : “c’est juste merveilleux que d’être aux premières loges…”.
      C’est ce que je me suis dit effectivement lorsque bébé commençait à s’éveiller.
      Ces péripéties de maternage nous permettent vraiment de comprendre qu’on devient maman petit à petit.
      On fait connaissance avec bébé, avec SON bébé. On apprend de lui et on se découvre soi-même en tant que maman.
      Au fur et à mesure que bébé grandit, on en oublie presque les débuts difficiles 😉

      Sereinement maman
      Siham

  5. Elodie le a écrit:

    Merci beaucoup. ! On se sent moins seule, on comprend que d’autres on eu ces idées de regret ou de culpabilité ! Ouf !
    Merci de nous aider par cet article à aimer ces moments présents et difficiles !

    • Siham le a écrit:

      Coucou Elodie !

      De rien mille fois 😉
      On a tendance à s’isoler et se dire aussi qu’on risque d’être une mauvaise maman.
      Pourtant d’autres sont passées par là avant toi, avant moi, avant nous, avant vous 😉
      La suite est tellement belle avec bébé qui grandit et cette complicité maman-bébé qui se crée que ces moments difficiles sont archivés. Ils sont encore là car c’est une partie de notre après grossesse… Moi je n’aime pas y repenser mais lorsque je le fais je me dis “tu es une winneuse ! Tu y es arrivée ;)”. Cette phrase sera vôtre bientôt 😉

      Sereinement maman
      Siham