Avec bébé en TGV : comment voyager sans stress ?


Avec bébé en TGV : comment voyager sans stress ?
Coucou (future) maman !
S’il y a bien un transport que j’utilise très souvent hormis la voiture, c’est le train. Le TGV me permet de faire le trajet Paris Gare de Lyon – Lyon Saint Exupéry (ou Part Dieu). Il m’est déjà arrivé de voyager vers la Suisse. La plupart du temps, papa n’est pas avec nous donc il faut parvenir à bien s’organiser afin d’occuper bébé, de ne rien oublier en partant de la maison et surtout ne rien oublier dans le TGV en le quittant. J’avais précédemment présenté quelques conseils avec mon article “Bébé à bord : comment voyager sans stress ?” pour le voyage en voiture.

Comment réserver votre billet ?

Etant originaire de la région iséroise, non loin de Lyon et vivant en banlieue parisienne, j’avais dans un premier temps la carte “12-25” (devenue “18-27”) avant d’acquérir la carte de réduction “enfant +” une fois bébé né. Alors, forcément je vous conseillerai d’acheter cette carte si vous comptez voyager à de nombreuses reprises en TGV. Vous amortirez vite son prix. Et sachez que des réductions s’appliquent aux accompagnants et ce jusqu’à cinq personnes, c’est-à-dire pour vous mais aussi papa, grand-mère, tante…, si vous voyagez tous ensemble. Cette carte permet d’avoir une place pour bébé et c’est bien pratique lorsqu’il s’endort et qu’on aimerait être libre de lire, de se restaurer sans avoir bébé dans les bras. Etre à l’aise est un point qui est important. Entre Paris et Lyon il y a quasiment 2 heures de voyage alors je préfère de loin installer bébé sur le siège près du mien dans sa couverture pour dormir un peu. Pour la réservation de mes billets de TGV, j’opte à chaque fois pour la première classe. Un choix de bourgeoise ? Non ! Prenant mes billets généralement en avance j’ai toujours vu une différence de quelques euros seulement (moins de cinq) entre une première et une deuxième classe. C’est vrai qu’il m’arrive de voyager en semaine donc les prix sont intéressants… A force je peux dire que j’apprécie ces larges espaces au niveau des sièges. Et je ne prends jamais les places à l’étage afin de me faciliter la descente avec les bagages surtout. Afin de vous éviter de courir après la machine à composter vos billets, essayez de prendre des billets électroniques !

Comment organiser vos bagages ?

Ne vous encombrez pas de bagages impossibles à porter seule. Il m’est arrivé de prendre un sac à dos de campeur car je partais pour quelques jours seulement. J’avais placé dans ce sac à portée de main deux livres pour bébé, de quoi grignoter et de quoi changer bébé au cas où, sans oublier une couverture. Je n’avais pas d’autres bagages. Je pouvais ainsi partir sans avoir besoin de l’aide de papa. Donc pratique quand on part en semaine et que papa travaille. Cependant lorsque je pars pour plus longtemps, je prends une valise avec quatre roues (plus pratique à mon goût). J’ai un sac sur le dos également. Dernièrement bébé (de 17 mois) avait aussi un petit sac mais quasiment vide avec juste un goûter à l’intérieur (pour le coté fun^^).  Et dans les deux cas, bébé est porté dans les bras.

Comment vous rendrez-vous à la gare ?

On y pense pas forcément et pourtant c’est un point important. Quel moyen de locomotion comptez-vous emprunter afin d’aller à la gare ? Vous habitez près de la gare, tant mieux. Cela vous permettra d’avoir un trajet court. Vous habitez beaucoup plus loin, on n’est plus dans le même cas de figure. Il faudra soit vous faire déposer en voiture qui est le transport royal (sans les embouteillages ^^), soit alors emprunter les transports en commun. Pour vous donner un exemple, j’emprunte le RER. Et donc utiliser le train incite déjà à s’organiser. Il faut choisir entre la poussette et le porte-bébé. On peut aussi choisir de porter bébé tout simplement dans les bras si papa s’occupe de la valise. Personnellement, je n’ai jamais pris de poussette. Je me suis toujours organisée avec porte-bébé ou écharpe. Et lorsque je suis seule cela me permet d’ailleurs de pouvoir tirer la valise sans difficulté. Evidemment, je déconseillerai de prendre une valise très lourde. Les sacs à dos de campeur de chez Décathlon sont aussi une bonne alternative. Une âme charitable pourra toujours vous aider à porter votre valise dans les escaliers pour accéder au RER ! Une fois à la gare pour prendre le TGV, vous n’aurez plus qu’à vérifier la voie et grimper dans le train s’il est à quai. En arrivant en avance, vous aurez l’avantage de trouver directement une place pour votre bagage ! Mais aussi de voir à travers la vitre des voyageurs en retard courant sur le quai ^^.

Comment occuper bébé dans le TGV ? 

Dans le TGV, il faut d’abord se mettre à l’aise. On enlève veste ou manteau, écharpe ou bonnet. Attention à la climatisation, au chaud-froid… Une fois que le TGV démarre, c’est là qu’on doit commencer à occuper bébé ! En premier lieu, j’aurais envie de vous dire : faites-le dormir. Moi je triche un peu ^^. J’allaite et bébé s’endort au sein. Mais pas toujours… Lorsqu’elle s’endort, je place une couverture sur le siège, je l’installe et je la couvre notamment avec ma veste. Elle peut dormir une heure donc en calculant bien il ne reste qu’une heure de voyage à chaque fois (ou presque). Attention à bien garder un oeil sur bébé si il venait à se retourner.
Sinon il faut prévoir dans votre sac à dos des livres avec des images mais pas de jouets bruyants surtout. Il faut aussi avoir des goûters sous format de gourde si bébé a l’âge. Prévoir aussi des biscuits, un biberon d’eau (et pourquoi pas un peu de jus). La première fois que j’ai voyagé avec bébé, elle avait 3 mois donc je l’avais allaité et elle avait dormi tout le long dans mes bras. Je n’avais pas pris de nacelle ou cosi. Pour passer un peu le temps, on peut aussi faire un tour à l’espace de change des couches. Petit problème, il faut souvent marcher, marcher, marcher… Et ça tangue…

Et pour descendre du train ? 

Vérifiez votre montre et estimez le temps qu’il vous reste en regardant sur votre billet. Je préfère toujours m’y prendre dix minutes avant surtout s’il y a des correspondances (cela m’est arrivé pour un Paris-Genève-Vevey). Cela permet de rhabiller tout le monde, de ranger les quelques affaires. On reste assis à sa place sauf si on repère une place vide non loin de la sortie. Sinon on attend l’annonce de l’arrivée. Avec un bébé dans les bras, c’est plus prudent de patienter quelques instants. Idéalement, demandez à quelqu’un de vous récupérer sur le quai si vous allez visiter des proches. Sinon il vous faudra rejoindre la sortie tranquillement mais en ayant seulement un sac à dos et une valise, vous devriez y arriver. Tout en portant bébé dans vos bras, en écharpe ou en porte-bébé ou encore en poussette ou cosi.
Comme d’habitude, n’hésitez pas à partager vos impressions en commentaire ou en écrivant à contact@monpremierbebe.fr . Et dans un prochain article je vous donnerai des astuces pour voyager sans stress en avion et pour moi le premier voyage en avion a été une belle aventure !!!

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur “Avec bébé en TGV : comment voyager sans stress ?

  1. Pingback:Avec bébé en avion : comment voyager sans stress ? - Monpremierbebe.fr - Sereinement maman