Comment surmonter les coliques de bébé ?


Comment surmonter les coliques de bébé ?

Coucou (future) maman !

Il y a quelques semaines, une maman écrivait sur la boite mail du blog. Comme un message de détresse de ne plus savoir quoi faire avec les coliques de son fils. Un petit bout né depuis peu. Ce n’est évidemment pas la première fois que j’entends parler de ce sujet. Alors il était temps d’en discuter. Il n’y a pas de recette miracle mais simplement des pistes de résolution possibles.

Ce qui est sûr c'est qu'avec les coliques du nourrisson, il faut être patient ! Cliquez pour tweeter

 

Comment définir les coliques ?

Au cours des trois premiers mois de sa vie, votre bébé pourra se mettre à pleurer de manière intense et en continu. Les pleurs sont sa manière de s’exprimer. Vous, vous parlez avec des mots et les pleurs sont les siens. Cependant vous aurez peut-être l’impression que rien ne le calme. Dans vos bras il se tort, raidit ses jambes. Il ramène aussi ses jambes tout près de son ventre lorsque vous le mettez sur le dos. Face à tout cela, ce sont souvent des coliques qui sont les raisons de cet état. Pourtant votre nouveau-né peut très bien être parfaitement nourri prenant du poids et ne pas avoir de fièvre. Les coliques lui font quand même une belle misère ! Certains parents voient que ces “crises” surviennent toujours au même moment quand d’autres ne notent pas cette caractéristique. Elles peuvent aussi apparaître aussi vite qu’elles sont arrivées. C’est très fréquent mais aussi temporaire : après la pluie vient le beau temps 🙂

 

Doit-on consulter son médecin pour des coliques ?

Etant sur Internet, on retrouve souvent les appels à l’aide de nouvelles mamans qui ne savent plus quoi faire. Vous n’êtes pas un cas exceptionnel, vous n’avez pas un manque de chance. Si les pleurs persistent alors consultez un médecin ou alors si vous en ressentez le besoin tout simplement. Il faut s’écouter soi-même, à présent vous comprenez bien que le leitmotiv du blog est de se faire confiance. On indique – mais une fois de plus les normes et les règles sont faites pour être démenties – que si cela persiste au-delà des 3 mois, il faut davantage demander un avis médical. De plus si votre bébé ne semble pas boire, aussi bien au sein qu’au biberon, il est préférable de prendre rendez-vous avec votre médecin. Sachez que malheureusement des coliques qui se prolongent peuvent aussi cacher un autre mal dont peut souffrir bébé. Donc soyez attentive et faites ce que votre instinct vous dicte. Vous êtes la maman et serez la mieux à même de ressentir les choses. Sachez que malgré ce que l’on peut penser, les coliques ne sont pas une maladie, c’est un état par lequel passe le nouveau-né. Et les médicaments peuvent la plupart du temps ne rien y changer. Par contre un petit tour chez l’ostéopathe peut faire des miracles !

Consultez votre médecin si les coliques persistent car chaque enfant est différent Cliquez pour tweeter

Les gestes que l’on peut conseiller

Voici quelques petites techniques trouvées ici et là et ayant fonctionné pour certains. Ce sont des pistes qui peuvent ne pas s’appliquer du tout, retenez ça :

  • évidemment et c’est l’évidence, consolez-le en le portant contre vous. Vous pouvez faire du peau à peau avec lui, le mettre sur votre poitrine, le mettre en portage. Bref, POR-TEZ-LE ! Ne le laissez pas seul au fond de son couffin : il a besoin de vous. De grâce s’il vous plait, ne laissez pas votre bébé pleurer, je le répète encore mais durant les premiers mois de vie, bébé a besoin qu’on le rassure. Alors imaginez-le pleurer en ayant mal sans la chaleur des bras de maman ou papa ? Je vous laisse culpabiliser 😉 Et exit les commentaires de l’entourage qui vous voient désespérer et pensent vous conseiller en bien. Ayez confiance maman 😉  ;
  • vous pouvez aussi lui masser le ventre car cela pourra l’apaiser ;
  • certains bébés peuvent vouloir être nourris par petites “portions”. Donc ils voudront téter souvent (de toute façon l’allaitement est à la demande donc tout va bien 🙂 et ça stimulera la lactation) ou alors ne termineront pas leur biberon de lait artificiel. Il faudra donc adapter la dose à répartir de manière différente sur la journée. Retenez qu’un enfant ne se laissera pas mourir de faim ;
  • tout le monde n’a pas la même opinion au sujet des tétines mais l’effet de succion semblerait aussi apaisante pour bébé. Si vous allaitez, mettez le plus souvent bébé au sein si comme moi vous n’êtes pas fan de tétine ;
  • une petite balade peut aussi lui faire du bien;
  • un bain peut l’apaiser ;
  • parlez-lui, communiquez car cela apaisera votre bébé. Si vous êtes stressée, cela se verra et votre petit bout sera extrêmement sensible à cela ;
  • vous pouvez penser à l’ostéopathie !

Patience et câlins, les clefs face aux coliques

Lorsque tout semble normal pour votre bébé hormis ces coliques et que l’avis médical ne donne pas lieu de s’inquiéter, patientez. Les premiers mois de vie sont souvent le moment des étapes difficiles. Qu’il est facile de vous demander la patience, je le sais bien, je suis passée par là. Mais un jour, comme ça, bébé arrêtera de pleurer autant à cause de ses coliques. Et tout cela sera de l’histoire ancienne. Ne pensez surtout pas que vous êtes nulle, incompétente, pas à la hauteur ! Vous avez déjà mis au monde ce petit bout alors vous surmonterez ce passage qui peut être incontournable.

Votre présence, votre chaleur, vos câlins, votre soutien sont des clefs importantes face aux coliques. Cliquez pour tweeter

Comme d’habitude, je vous invite à commenter, partager ou même à m’écrire à contact@monpremierbebe.fr. Et si vous flanchez, relisez cette lettre que je vous avais écrite il y a quelques semaines :

Lettre à toi, nouvelle maman : Bébé est là, tu seras super avec lui !

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.