Modes de garde : Crèche ou assistante maternelle, les différences ?


Modes de garde : Crèche ou assistante maternelle, les différences ?

Coucou (future) maman

Ce coup-ci, je reviens pour vous parler de cette préoccupation de taille qui peut hanter nos pensées : comment faire garder bébé lorsque l’on doit reprendre le travail ? Parce que très souvent il faut retourner au boulot après les semaines de congé de maternité sauf si on en a décidé autrement. Alors soit on a décroché une place en crèche et bravo ; soit alors on doit chercher une assistante maternelle et trouver alors la perle ! Normalement, le choix de garde ne se fait pas du jour au lendemain sauf imprévu de dernière minute. En effet pendant la grossesse, toutes les démarches s’enchaînent déjà et bébé n’est pas encore là ! Feuilletant le livre “les Maternelles. Mon bébé de la naissance à 1 an ” , j’ai trouvé un tableau assez intéressant sur la comparaison crèche/assistante maternelle.

Pour le mode de garde pour bébé, voici les différences entre crèche et assistante maternelle Cliquez pour tweeter

Comme ça se passe à la crèche ?

Il faut tout d’abord préciser que dés votre grossesse, il faut constituer la demande de place en crèche. Avoir une place en crèche est un véritable sésame. Il y a beaucoup de demandes pour peu de places. Pour la petite anecdote je viens d’avoir une journée en crèche multi-accueil et nous débutons bientôt l’adaptation. Je ne l’attendais plus ! Chaque année le dossier devra être renouvelé jusqu’à l’entrée à la maternelle de votre enfant. Passons aux avantages et aux inconvénients de ce mode de garde :

  • la crèche est considérée comme un lieu à l’encadrement sécurisé. En effet ce sont des professionnels de la petite enfance qui accompagnent nos bébés ;
  • du côté des conditions d’acceptation, les familles monoparentales sont prioritaires. Sinon les deux parents doivent travailler. En effet, dans un couple, une maman sans emploi est considérée comme pouvant s’occuper de son bébé si on compare avec un couple où papa et maman travaillent ;
  • en ce qui concerne la note finale, les mensualités sont calculées en fonction des revenus du foyer ;
  • ce mode de garde est soumis à des normes précises de la Direction de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Santé ;
  • il doit y avoir une auxiliaire pour cinq enfants, une diététicienne, une cuisinière et des employés de ménage. La directrice est infirmière puéricultrice diplômée d’Etat. On compte aussi des auxiliaires de puériculture, une éducatrice, pédiatre et psychologue vacataires ;
  • de manière générale, les horaires sont de 7h30 à 18h30 ;
  • point très contraignant mais inévitable, le taux de transmission des maladies est très élevé ;
  • il y a plusieurs auxiliaires, ainsi si l’une d’elles tombe malade alors d’autres prennent le relais ;
  • l’accueil est peu personnalisée puisque tous les enfants ont le même rythme ;
  • dans le livre, on indique que ce n’est pas la solution pour un bébé de moins de 1 an. La priorité est qu’il soit choyé et materné à cette période de sa vie ;
  • cependant la crèche est une lieu de socialisation et d’éveil. L’ambiance est stimulante et les activités organisées. Plus l’enfant grandit et plus il prend plaisir à être avec ses camarades 😉 ;
  • du côté de l’attachement, il y a plusieurs personnes qui s’occuperont de bébé donc il ne sera pas destabilisé si l’une d’entre elles n’est pas là ;
  • enfin du point de vue des relations entre les professionnels de la crèche et les parents, des discussions ont lieu en cas de besoin.

 

Comme ça se passe avec l’assistante maternelle ?

Pour ce mode de garde, il va falloir davantage vous investir et faire des recherches. Personnellement je n’avais rencontré qu’une seule assistante maternelle à une période où je pensais que j’allais en avoir besoin mais seulement à raison de quelques heures par semaine. Ce seul entretien n’avait pas été très fructueux, même pas du tout. J’étais arrivée au domicile avec ma liste de questions et les réponses n’étaient pas toujours en adéquation avec les agissements que je voyais. Finalement je n’ai pas donné suite. C’est donc pour cette raison que je vous disais qu’il vous faudra chercher sauf si on vous conseille la perle rare 😉 Passons aux avantages et aux inconvénients  :

  • trouver une assistante maternelle peut s’avérer difficile selon les régions ;
  • des assistantes maternelles qui n’ont pas de place n’hésitent pas à vous conseiller en vous envoyant vers des collègues ;
  • concernant le coût, ce sont les parents qui doivent lui signer un contrat de travail indiquant ses horaires, son salaire et ses jours de repos. Ils doivent la déclarer à l’Urssaf, lui faire des fiches de salaire. Sur www.pajemploi.urssaf.fr un tas d’informations est fournie ;
  • il y a des avantages fiscaux et des aides de la CAF mais cela reste plus cher que la crèche ;
  • elle est agréée pour cinq ans par le Conseil général et son travail est contrôlé par une assistante sociale de la Direction de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Santé ;
  • elle est conseillée et aidée par les services de la PMI ;
  • elle doit être âgée d’au moins 21 ans et avoir la formation avant de recevoir des enfants. Elle doit passer un examen médical et disposer d’un logement dont l’état, la taille et l’environnement sont adéquats pour l’accueil d’un bébé ;
  • les horaires sont à définir avec elle et cela peut être souple mais tout en respectant ce qui est défini initialement ;
  • forcément, contrairement à la crèche, bébé sera moins exposé aux microbes mais si l’assistante maternelle a aussi d’autres enfants en garde il peut y avoir des contaminations ;
  • les parents doivent s’assurer qu’elle est digne de confiance et que le courant passe avec bébé ;
  • renseignez-vous bien sur les habitudes : TV, cigarette… ;
  • l’assistante maternelle s’adapte aux particularités de l’enfant (normalement !) ;
  • un bébé de moins de 1 an y trouvera plus de calme et d’attention qu’en crèche mais après 18 mois l’assistante maternelle devra multiplier les activités pour l’enfant ;
  • il peut y avoir des zones de désaccord quant à l’éducatif ;
  • si elle a le moindre problème pour recevoir bébé (maladie, empêchement familial…), il vous faudra avoir un plan B !

On peut encore choisir une nourrice à domicile. Ce mode de garde est le plus cher mais les parents entretiennent avec elle une grande relation de confiance. Elle est chez vous et a aussi des liens avec l’enfant. Le terme nourrice est d’ailleurs très fort ! De plus étant dans son cadre, bébé aura l’habitude d’être avec elle et la quitter pourra parfois être très douloureux… Sinon vous pouvez aussi vous tourner vers la famille avec la grand-mère par exemple. Dans tous les cas, observez bébé qui vous permettra de prendre la température. Est-il colérique ou craintif à l’idée que vous puissiez le laisser ? Sentez-vous une bonne ambiance là où il sera gardé ?

Parfois il faut souvent plusieurs coups d'essai avant de trouver le mode de garde pour bébé Cliquez pour tweeter

N’hésitez pas à partager vos expériences et à livrer vos conseils en commentaires ou sur contact@monpremierbebe.fr

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.