Papa : comment l’impliquer après la grossesse ?


Papa : comment l'impliquer une fois bébé né ?

Coucou (future) maman !

Papa… Comment ne pas parler de lui ? Déjà précédemment, je vous parlais de quelques façons afin de l’impliquer dans votre grossesse (un petit clic ici pour relire l’article). Lui qui souvent subit vos sauts d’humeur pendant la grossesse mais aussi après l’accouchement. Merci les hormones. Cependant papa peut aussi ne pas réussir à trouver sa place une fois que la famille compte un nouveau membre : bébé. Maman est concentrée sur l’être nouvellement né, oubliant le reste. Personnellement c’était mon cas, me mettant presque dans une bulle quasi impossible à percer. Malheureusement papa se demande où se placer, quoi faire et comment bien faire. Alors à nous ou plutôt à vous chère maman de lui filer un petit coup de pouce. Rien de compliqué vous verrez.

Voici donc quelques pistes afin d'inclure papa dans l'après-grossesse... Click To Tweet

1. Et si il s’occupait des soins de bébé ?

Lorsque l’on débute dans la vie de parents, il y a un tas de choses à apprendre. Avant tout changer une couche, nettoyer les fesses de bébé, lui faire prendre un bain, lui nettoyer son petit nez, lui mettre de la crème… Il faut avant tout prendre soin de lui tout en fragilité et avec cette peur de faire mal. Alors il peut arriver que maman dans un souci de vouloir voir cela se faire à la perfection reprenne sans cesse papa. “Pas comme ça”, “non tu fais ça mal”… Donc des formules qui empêcheront papa de se voir épanoui ou sûr de ses gestes.

Et ce sont aussi ces soins au quotidien qui permettent à papa de créer un lien avec bébé dés la naissance. Click To Tweet

Alors il faudrait idéalement laisser place à papa complètement. L’inciter à prendre les commandes en lui montrant et lui précisant que si besoin vous êtes dans la pièce d’à côté. Très sincèrement, cela vous permettra aussi de passer un peu le relais. Quand on vient d’accoucher et surtout si l’accouchement ne s’est pas déroulé comme on l’aurait voulu, on a tendance à ne plus vouloir quitter son bébé avec même la peur que papa fasse mal les choses. Des couches au bain mais aussi au biberon pour les bébés nourris de cette manière, sollicitez papa. Peut-être que vous aurez à répéter les choses mais viendra un moment où il fera tout comme un vrai pro. Et j’oubliais, essayez d’organiser les rendez-vous chez le médecin à des moments où papa pourra être présent.

2. Des moments à deux : papa et bébé

La complicité entre bébé et papa sera forte si tous deux passent du temps ensemble. Si vous décidez d’aller faire un tour, vous laisserez bébé avec papa en expliquant tout ce qui devra être fait (un petit rappel c’est toujours rassurant). Vous aurez à tirer votre lait par exemple ou alors papa fera les biberons de lait. C’est vrai que tout petit, bébé ne parlera pas. Mais son langage passe par sa tranquillité lorsque papa le portera en peau à peau ou s’endormira sur sa poitrine. Cela vous donnera encore une fois l’occasion de vous occuper de vous. De prendre le temps d’aller vous doucher ou même de dormir parce que vous le verrez les premiers mois l’attention est continuellement sur bébé (cela changera avec le temps, je vous rassure ^^).

La complicité peut aussi passer par une balade entre papa et bébé en poussette ou en porte-bébé. Click To Tweet

Impliquer papa dans l’allaitement est aussi une bonne idée. Quand vous allaitez, papa peut venir s’installer près de vous pour discuter ou lire, pelotonner contre vous deux. Là encore papa a son rôle, une fois l’allaitement terminé, il peut prendre bébé pour lui faire son rot ou le mettre à dormir. En tant que mère, bien que cela puisse être difficile notamment à cause de la peur, il faut parvenir à laisser une place à papa et surtout se dire qu’il peut aussi agir différemment : porter d’une autre manière, changer d’une autre manière, faire prendre le bain d’une autre manière… Tant que tout est sécurisé. Et sachez que papa a un congé de paternité qui sera une excellente aide.

3. Son aide aux tâches quotidiennes

Evidemment, quand on a un bébé, il y a donc davantage de choses à faire et si auparavant on parvenait à tenir son intérieur, là ce n’est plus la priorité. Il ne s’agit pas de vivre dans un bazar ou d’être en zone insalubre ! Mais entre plier le linge qui a déjà séché ou passer l’aspirateur, vous aurez à choisir la couche de bébé à changer. Donc c’est là qu’il peut aussi mettre la main à la pâte : côté tâches ménagères. Il ne sait pas du tout cuisiner ? Vous pouvez justement lui montrer quelques petits plats rapides à faire ou en lui expliquant les étapes tout en allaitant. Il peut tout à coup se lier d’amour avec l’aspirateur. Oui, oui ça existe ! Il peut aussi faire la poussière… Pour les courses, vous pouvez privilégier le drive en faisant vos courses sur Internet avant d’aller les récupérer aux bornes des magasins. Et si finalement le plat en cuisine à brûler, papa pourra toujours sortir la plus belle carte de plats à commander et à se faire livrer. Ici on a une grande préférence pour le Japonais 😉 Ce qui est sûr c’est que commande sera passée avec tout l’amour de papa.

A présent, à votre tour d’appliquer ces quelques recommandations. Certaines diront que papa s’en fiche et semble désintéressé, sachez qu’il faut aussi du temps à papa pour réaliser qu’il est père. Mais si cette situation dure encore, alors il vous faudra en discuter plus sérieusement avec lui afin de comprendre d’où vient ce blocage.

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire ou en m’écrivant sur contact@monpremierbebe.fr

———————

N’oubliez pas ! Vous aussi demandez votre e-book sur ces 8 mamans qui vous racontent la maternité ! Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *